Une eau pure, c’est quoi ?

Petite fille regardant un verre d'eau à la loupe

Vous vous servez un verre à l’évier ou vous vous versez de l’eau d’une bouteille d’eau de source. Vous n’y ajoutez rien, vous la buvez comme ça. Vous pensez peut-être qu'il s'agit d’eau pure. Sauf que non.

Aussi bien l’eau embouteillée que l’eau de ville contiennent toute une série de résidus à des niveaux très variables : sels, minéraux, métaux lourds, particules de plastique… On les appelle les résidus secs, le dépôt qu’il resterait si on faisait évaporer toute l’eau (exprimés en mg/l).

Ces taux font bien évidemment l’objet de contrôles accrus, mais des canalisations vétustes ou des bouteilles en plastique exposées trop longtemps aux variations de températures peuvent faire augmenter les taux de ces résidus secs.1,2,3

La pureté d’une eau se mesure à la quantité et à la taille des résidus secs qu’elle contient. Une eau peu chargée en résidus est plus saine et plus agréable à boire. On parle d’eau purifiée lorsqu’elle est filtrée par osmose inverse ou par distillation.4

Cette eau est recommandée pour les femmes enceintes et les nourrissons, principalement pour éviter de charger leurs reins mais également pour assurer l’absence de nitrates, extrêmement nocifs pour la santé des bébés. Et ce qui est bon pour eux, l’est aussi pour nous.5

Lire aussi : Y a-t-il réellement des minéraux essentiels pour l’organisme, dans l’eau ?

Pour accéder à cette eau pure, certaines bouteilles d'eau minérale en verre produites localement peuvent apporter une solution. A titre d'exemple, Spa Reine, l'une des eaux minérales naturelles les plus pures du marché belge, contient 38 mg/l de résidus secs.6

Malheureusement, le budget familial (plus de 100x cher que l’eau de distribution!) et la logistique s'en trouvent impactés. En ce qui concerne les bouteilles en plastique ou en verre qui ont parcouru des centaines de kilomètres, leur empreinte écologique est dramatique.

Seulement, l'eau du robinet contient entre 250 et 600 mg/l de résidus secs. A ce jour, plusieurs technologies permettent de réduire le taux de résidus secs par filtration, mais seule l'osmose inverse purifie réellement l’eau de boisson de manière respectueuse de l'environnement (sans produits chimiques), efficace, efficiente et démocratique. Ce système permet d'enlever les résidus secs en tout genre et plus particulièrement, les substances toxiques, au dixième de nanomètre (1/10 000 000è de millimètre) !